Large ce line dessimoz et nicole fumeaux eve quoz

Après l’annonce des candidatures de Magali Di Marco, Kevin Morisod et Jérémy Savioz, les Verts de la région de Sion-Hérens-Conthey ont le plaisir de vous annoncer 2 candidatures féminines pour l’élection au conseil national : Céline Dessimoz, députée et Nicole Fumeaux-Evéquoz, députée suppléante. Ces candidatures devront encore être avalisées par l’AG des Verts valaisans qui se tiendra le jeudi 2 mai 2019 à 19:00 à la salle du grand conseil à Sion.

Céline Dessimoz

Ces prochaines années, les enjeux dans le domaine de la santé, du social et de l’économie ne manqueront pas d’animer les débats parlementaires au niveau national. Qu’il s’agisse d’un système de santé plus efficient davantage axé sur la prévention, de la réforme durable de notre système AVS, des préoccupations des seniors et des familles, de l’égalité femme-homme, d’une économie verte raisonnée et raisonnable tenant compte de nos ressources naturelles, temporelles et humaines, nous devons faire entendre notre voix. Pour ce faire, les Verts du district de Sion vous proposent, à l’occasion des élections nationales de cet automne, la candidature au Conseil National de Céline Dessimoz, députée au Grand Conseil, membre de la commission Institutions et famille.

Céline Dessimoz

Céline Dessimoz, 44 ans, mariée, 2 enfants. Suisse, domiciliée en Valais depuis 2004 et à Bramois depuis 2011. Elle a obtenu son baccalauréat « mathématiques et sciences de la nature » en 1993 avant de poursuivre des études à l’Ecole de Commerce et de Gestion d’Orléans en comptabilité informatisée. Après 5 ans d’expérience en cabinet d’expertise comptable à Tours, elle se réoriente et obtient son Diplôme d’Etat  d’Infirmière en 2004. Elle s’installe alors à Mase et travaille à l’hôpital de Sion dans le service de médecine-oncologie durant plusieurs années avant d’être infirmière responsable d’unité de soins dans un établissement médico-social à Sierre. Aujourd’hui comptable et infirmière dans un cabinet médical, elle suit un CAS en gestion financière du secteur public à l’IDHEAP. Présidente de l’association « Les Mains Vertes », elle concrétise ici, le goût des actions porteuses de sens tant au niveau humain et social qu’environnemental. 

« Engagement, humanité, sincérité, dialogue, persévérance, c’est par ces valeurs que je souhaite porter les couleurs du Valais au Conseil National. Je m’engage pour une Suisse éveillée aux enjeux humains, environnementaux, économiques et sociaux qu’elle va traverser. Je m’engage pour une politique qui veille à une gestion durable du bien commun, dont l’objectif final aspire à répondre aux besoins essentiels de chacun, quel que soit son âge. Un environnement profitable, des terres sainement productives, un accès à une alimentation saine et locale, des soins de qualité ajustés, autant de priorités pour que nous puissions vivre bien, tout en préservant nos ressources. Notre économie mérite de revoir ses priorités, notamment en questionnant le dogme de la croissance et de l’hyperconsommation face à la finitude de nos ressources naturelles et aux limites du bien-être de tout un chacun. L’évolution politique de nos systèmes ne fera pas l’économie de questionnements plus profonds… Quels besoins à satisfaire pour répondre à quelles perspectives de vies ? Que voulons-nous pour nos enfants et les générations à venir ? Je m’engage pour une politique qui se questionne et dont la priorité reste une vie bonne, une vie de sens, une vie durable… ».

 

Nicole Fumeaux-Evéquoz

Ces prochaines années, le Valais sera confronté à d’importants enjeux en matière environnementale et de gouvernance. De par l’augmentation de sa population, notre canton va devoir faire face à de nombreux défis environnementaux et sociétaux. Pour les Verts, seule une gouvernance durable, écologique et au service du plus grand nombre permettra à la Suisse de développer à long terme bien-être et innovation sociale. Pour cela une vraie réflexion doit être menée au niveau national sur la décentralisation des pouvoirs. Nous devons par une redistribution du pouvoir redonner la place aux citoyens, pour qu’ensemble ils puissent être les entrepreneurs de demain dans les décisions qui les concernent. 

Les Verts entendent porter cette thématique à l’occasion des élections nationales de cet automne en proposant la candidature de Nicole Fumeaux-Evéquoz, député suppléante pour le district de Conthey. 

Nicole Fumeaux-EvéquozNicole Fumeaux-Evéquoz, 51 ans, mariée, a suivi toute sa scolarité à Conthey et a obtenu un CFC de dessinatrice en bâtiment. Nicole Fumeaux-Evéquoz obtient son bachelor en Travail social Orientation animation socioculturelle et continue son cursus de formation par un Master of Art en Travail Social. Aujourd’hui en parallèle de son doctorat à l’école de travail Social de l’Université du Québec à Montréal, elle travaille comme Professeure associée à la Haute Ecole de Travail Social à Sierre. Députée suppléante pour le district de Conthey depuis 2017, Nicole Fumeaux-Evéquoz s’engage pour la promotion d’une réelle participation des citoyens dans le développement des communautés locales.

« Persuadée que les citoyens ont un véritable rôle à jouer dans le développement durable de leur région et qu’une gouvernance citoyenne et participative est possible, je m’engage pour favoriser une démocratisation du pouvoir et ainsi militer pour une solidarité qui prend réellement en compte les interdépendances entre les communautés, en favorisant la diversité des cultures.».

Classé sous election

retour

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates