Large dessin2

Adaptation du Valais aux changements climatiques. Tout le monde en parle ... les Verts veulent en débattre et agir

Cette semaine, le bureau du Grand conseil valaisan a refusé la proposition des Verts d’organiser une demi-journée de session consacrée aux changements climatiques. Alors que le Conseil d’Etat présentait son Agenda 2030 et que tout le monde parle du climat, quels sont les moyens pour aller au-delà des belles intentions ?

Au cours du dernier siècle, le canton du Valais a enregistré un réchauffement supérieur à la moyenne Suisse. Le Valais est particulièrement exposé au événements climatiques extrêmes tels que le gel de printemps, la canicule, les intempéries hivernales, la fonte des glaciers, la diminution de la biodiversité. Chacun a pu le constater durant l’année écoulée ; le Grand conseil a lui-même été sollicité à diverses reprises afin d’en couvrir les conséquences par les finances publiques. Ces évènements vont se répéter, les scénarios climatiques suisses présentés par la Confédération début novembre l’affirment. Dans ce contexte, les Verts sont d’avis qu’il est nécessaire d’adopter une approche globale de l’adaptation aux changements climatiques incluant l’économie (dont le tourisme), la conservation des ressources naturelles et l’agriculture. Si tout le monde s’accorde pour reconnaître la problématique des changements climatiques dans notre canton, tous les partis politiques n’en font pas une priorité quand il s’agit de passer à l’action. En effet, le Bureau du Grand Conseil a écarté mardi dernier une demande du groupe des Verts qui visait à organiser une demi-journée de session ordinaire sur la thématique de l’adaptation du canton aux changements climatiques. Une occasion manquée par les partis politiques d’ouvrir une large discussion au parlement et de faire des propositions concrètes dans une unité de traitement.

Un large débat est, malgré cette décision, nécessaire. Partant, le groupe des Verts a déposé un postulat demandant au Conseil d’Etat d’établir un Plan Climat Valaisan. Ce plan permettrait la coordination des politiques cantonales à l’aide d’une approche transversale de la protection du climat. Ce plan devrait également fixer des objectifs précis quant à la diminution d'émissions de gaz à effet de serre, principale cause du réchauffement climatique. Cette démarche des Verts répond à l'appel de la Confédération dans ses engagements climatiques et vise à mettre en actes la volonté exprimée du canton en matière d'adaptation aux changements climatiques et de développement durable.

L’Agenda 2030 présenté la semaine dernière par le Conseil d’Etat affiche l’ambition claire de faire du Valais un exemple en matière de développement durable. L’adoption d’un Plan Climat Valaisan constituerait une première mesure d’exécution de cette promesse ; elle serait également l’occasion de lancer le débat souhaité par les Verts.

Thierry Largey
Chef du groupe des Verts 078 649 62 78

Céline Dessimoz
Cheffe de groupe remplaçante des Verts 079 397 27 52

Classé sous environnement

retour

En images

Dès le début, les Verts se sont engagés en faveur d'une révision totale de la Constitution au travers d'une Constituante. Retour en image avec le débat ayant opposé Marylène Volpi Fournier (ex-députée verte et coprésidente du comité d’initiative) à Jérôme Desmeules (député, ex-coprésident de l’UDC du Valais romand).


Toutes les vidéos

Prochaines dates