Large ems 10

Lors du Conseil Général de la Ville de Sion du mois de septembre 2018, les Verts sédunois ont interpellé la Municipalité sur la place de tir de Pra Bardy.

En 2018, la police militaire, contrairement à ce qui était d’usage par le passé, a planifié l’utilisation de la place de tir de Pra Bardy à 100% de sa capacité. Cette décision impacte fortement la qualité de vie des riverains. Le bruit répété des armes à feu dépasse significativement les valeurs limites fixées par l’ordonnance fédérale contre le bruit. Etant donné ces conditions particulières, cette zone d’habitation créée par la commune de Sion n’aurait-elle pas dû être affectée à un usage moins sensible au bruit ? On peut dans un premier temps se demander si toutes les exigences requises ont été soigneusement examinées avant d’autoriser la construction d’habitats dans ce secteur. De cette nouvelle situation découlent un certain nombre de questions :

  • La commune de Sion, compte-t-elle intervenir auprès de l’autorité militaire afin que cette dernière respecte les conditions posées par l’ordonnance fédérale contre le bruit ?
  • En cas de refus de l’armée, nos autorités envisagent-elles de changer cette zone d’affectation et par la même de dédommager les propriétaires actuels ?
  • La ville peut-elle, actuellement encore, délivrer des permis de construire dans cette zone en toute légalité ?

A noter, encore que l’utilisation à 100% de la place de tir de Pra Bardy occasionne également des nuisances pour les personnes qui fréquentent les campings voisins, pour les habitants de notre cité ou pour les touristes qui désirent se baigner et passer un moment agréable dans la zone des îles. On peut, aujourd’hui sans trop s’avancer, estimer que le bruit, quasi quotidien, provoqué par les armes de la police militaire ne constitue pas la meilleure des cartes de visite pour notre commune…


retour

En images

Dès le début, les Verts se sont engagés en faveur d'une révision totale de la Constitution au travers d'une Constituante. Retour en image avec le débat ayant opposé Marylène Volpi Fournier (ex-députée verte et coprésidente du comité d’initiative) à Jérôme Desmeules (député, ex-coprésident de l’UDC du Valais romand).


Toutes les vidéos

Prochaines dates