Large bild visual gru ne web slider f2.png.2017 12 22 15 11 28

Les Verts valaisans se réjouissent du rejet de l’initiative NO Billag par 70% environ de la population suisse et valaisanne ! Cette initiative constituait une menace sérieuse sur le paysage médiatique suisse ainsi que sur les 13'500 emplois directs et indirects et de nombreux événements culturels et sportifs.  

Avec 70% environ des suffrages, l’initiative No Billag est largement rejetée par les citoyen-ne-s. Les Verts saluent ce résultat qui démontre l’attachement de la population à la SSR/RTS et à un paysage médiatique suisse diversifié, n’obéissant pas à une pure logique de marché. Car telle était la volonté des initiant-e-s ! En biffant du jour au lendemain nos chaines nationales publiques et les chaines locales, on ouvrait grand la porte à des opérateurs privés au risque d’un appauvrissement généralisé du paysage audiovisuel et de l’information.

C’est tout particulièrement vrai en Suisse romande où la redevance finance une grande partie des budgets des radios et TV locales. Dans un contexte d’ores et déjà difficile pour la presse suisse, No-Billag aurait constitué une nouvelle attaque dramatique contre notre système médiatique pluriel, pourtant indispensable au débat démocratique et à la cohésion des différentes minorités linguistiques de notre pays.   

En plus de renchérir l’offre médiatique, d’augmenter le nombre d’espaces publicitaires et de diminuer la diversité de l’information, cette initiative constituait une véritable épée de Damoclès pour de nombreux événements culturels et sportifs ainsi que pour la création artistique dans notre pays. En produisant de très appréciés programmes (documentaires, séries, …) et en diffusant un grand nombre d’événements sportifs et culturels, la SSR/RTS est un acteur indispensable pour la culture et le sport dans notre pays. Les Verts ont toujours défendu un accès facilité à la culture et aux sports pour toutes et tous. Sans redevance, le cinéma suisse et la culture locale auraient perdu des soutiens importants: les festivals de musiques, de films, de danse mais aussi les manifestations sportives auraient été directement menacés.

La démocratie directe a besoin de citoyennes et citoyens informés. Une information adéquate est nécessaire pour prendre les bonnes décisions. Aujourd’hui le peuple suisse a réaffirmé sa volonté de voir nos  médias jouer un rôle fort pour positionner notre pays dans le monde, pour faire vivre ensemble nos cultures et nos régions linguistiques et pour informer nos concitoyens afin qu’ils puissent se prononcer en toute indépendance sur les grands enjeux de notre pays.

Jean-Pascal Fournier, président

079 704 69 33

Fichier liés

communiqué de presse des Ve...
retour

En images

Les Jeux de Lillehammer sont présentés comme des jeux modèles. Au-delà du discours officiel, le retour à la réalité a été brutal. Budget initial multiplié par 4. Les jeux n'ont pas créé de boom économique. "Utilisez votre argent pour des choses plus intéressantes. Utilisez l'argent pour aider les gens et non pour enrichir le CIO " (Frank Brandsas, journaliste).


Toutes les vidéos

Prochaines dates