Large swiss made

Le 10 juin 2018, la population valaisanne se prononcera sur l’opportunité ou non de soutenir le projet de Jeux Olympiques SION2026. Il s’agit de la plus belle expression de la démocratie directe. Cela suppose que la population puisse le plus librement possible se forger une opinion. Les médias organiseront d’ici là à n’en pas douter de nombreux débats pour que les arguments des uns et des autres soient entendus. Les porteurs du projet des JO SION2026 disposent en plus d’un important budget de plusieurs millions – dont de l’argent public - pour faire la publicité en faveur des Jeux Olympiques. C’est ainsi que depuis quelques mois déjà des foulards à l’effigie des JO SION2026 sont généreusement distribués à travers tout le canton à l’occasion de différentes manifestations sportives. Tant que l’on reste sur l’espace privé, il n’y a rien à redire à ce genre de pratiques publicitaires.

Lorsque des foulards à l’effigie des JO SION2026 sont distribués dans le cadre de classes d’une école publique une ligne rouge est clairement franchie. Même si juridiquement les directions d’écoles relèvent des autorités locales, le Conseil d’Etat doit intervenir pour garantir que l’école publique ne devienne pas un instrument au service d’un objet soumis à votation, et non soutenir ce type d’actions comme l’a fait M. Christophe Darbellay. Nous nous demandons quelles auraient été les réactions si des stylos « Non à la révision de la Constitution » ou des porte-clés « Oui à la suppression des redevances Billag » avaient été distribués. Il en va de la crédibilité des institutions politiques, il en va surtout de la conception d’une école publique qui ne doit pas être au service de projets économiques.

Pour les Jeunes Verts valaisans

Lucie Fauquet & Florent Morisod, Co-président-e-s

079 507 29 73 ou 079 698 96 06

Classé sous economie / tourisme

retour

En images

Kevin Morisod, 23 ans, membre du comité des Jeunes Verts valaisans, vient d’être élu co-président des Jeunes Verts suisses. Etudiant en médecine proche du diplôme, il tient tout particulièrement à la solidarité internationale : il a ainsi présidé une association engagée en Suisse et dans des pays en voie d'industrialisation en faveur d'un meilleur accès à la médecine des populations vulnérables.


Toutes les vidéos

Prochaines dates