Large conseil d etat second tour 2017

Les Verts sont satisfaits du résultat obtenu par Thierry Largey

Le Comité des Verts valaisans a pris note avec satisfaction des résultats du 1er tour à l’élection au Conseil d’Etat valaisan. Avec près de 18'000 suffrages, Thierry Largey a obtenu un excellent résultat et il a contribué à la création d’un groupe vert au Grand Conseil valaisan. Le bilan de ce 1er tour est donc positif pour les Verts.

Pas de soutien suffisant des partis pour le maintien de la candidature de Thierry Largey

Lors du 1er tour, les Verts ont toujours soutenu qu’Oskar Freysinger n’était pas intouchable. Cela s’est confirmé dans les urnes. En le sanctionnant lors du 1er tour, la population valaisanne a clairement indiqué qu’elle souhaitait un changement au Conseil d’Etat. Le PLR a confirmé la candidature de Frédéric Favre tandis que le PS a également confirmé la présence de ses 2 candidats au second tour.  

De leur côté, les Verts se sont posés la question de savoir si cette configuration pouvait assurer le changement voulu par le peuple. Ils n’en sont pas certains et continuent de considérer que la voie de la non élection d’Oskar Freysinger dans le district de Sion permettrait d’offrir toutes les garanties, en jouant une seconde partition complémentaire – la règle constitutionnelle qui empêche l’élection de 2 conseillers d’Etat dans le même district. Le premier tour à offert la ceinture, les Verts sont d’avis qu’il aurait été nécessaire d’ajouter les bretelles. De notre point de vue, une candidature verte au second tour ne représenterait aucun danger ni pour le PLR ni pour le PS. Malheureusement, les contacts que nous avons pu avoir entre les deux tours ne nous ont pas permis de sentir un soutien suffisant de la part des autres organes de partis pour maintenir une candidature verte au second tour.

Appel en faveur d’un gouvernement plus engagé écologiquement

Au second tour, rien n’est joué. Le risque d’un statu quo, donc du maintien d’Oskar Freysinger au gouvernement - est réel. En effet, Oskar Freysinger a moins de 2000 voix de retard sur Stéphane Rossini tandis que le candidat PLR doit combler un retard qui n’est pas négligeable. Les Verts valaisans souhaitent le changement, dans le sens d’un futur conseil d’Etat qui prennent mieux en compte les préoccupations écologiques. Dans ce sens, afin de permettre à l’électorat qui partage les préoccupations des verts de se faire une opinion, nous souhaiterions que les candidats au second tour se positionnent sur certaines thématiques qui sont chères aux Verts. Il s’agit notamment de savoir :

-        s’ils soutiennent la loi cantonale d’application sur l’aménagement du territoire ;

-        s’ils soutiennent la stratégie énergétique 2050 ;

-        s’ils entendent lutter pour la préservation globale des terres agricoles par rapport à l’urbanisation ;

-        s’ils entendent se battre pour un assainissement total des terres polluées par le mercure dans le Haut-Valais ;

 

Les Verts espèrent que les candidat-e-s au second tour joueront le jeu en répondant de la façon la plus complète possible à ces interrogations légitimes qui définiront les contours d’un nouveau Valais, plus serein, prêt à relever les défis très importants auquel notre canton sera confronté.

 

Jean-Pascal Fournier, président        

Classé sous election

Fichier liés

Communiqué de presse des Ve...
retour

En images

Kevin Morisod, 23 ans, membre du comité des Jeunes Verts valaisans, vient d’être élu co-président des Jeunes Verts suisses. Etudiant en médecine proche du diplôme, il tient tout particulièrement à la solidarité internationale : il a ainsi présidé une association engagée en Suisse et dans des pays en voie d'industrialisation en faveur d'un meilleur accès à la médecine des populations vulnérables.


Toutes les vidéos

Prochaines dates