Large 161219 einbuergern f

Satisfaction après le NON à la RIE3

Le Non à la RIE III est un coup de semonce adressé aux partis de droite qui se sont laissés embrigader par des milieux économiques dont l’appétit est sans limite. Au risque d’oublier les intérêts de la population et des collectivités publiques locales. Le NON à la RIE III ouvre la voie à une réforme équitable et équilibrée, dont personne ne conteste la nécessité. Grâce au référendum, le Parlement a maintenant la possibilité de l’améliorer. Le mandat de la population est clair : mettre fin aux anciens privilèges fiscaux des entreprises certes, mais d’une part sans occasionner de nouvelles pertes fiscales abyssales pour la Confédération, les cantons et les communes et, d’autre part, sans favoriser la compétition nuisible entre cantons et communes, mais au contraire en encourageant l’équité entre eux. Le Conseil fédéral doit désormais présenter rapidement un nouveau projet.

Naturalisation facilitée de la 3ème génération : un résultat attendu

Il était grand temps d’offrir un accès non bureaucratique à la citoyenneté suisse pour les personnes étrangères qui vivent en Suisse depuis 3 générations. Les Verts attendent de la Confédération, des cantons et des communes qu’ils informent désormais activement ces « suisses sans passeport » sur les nouvelles possibilités de se naturaliser et les exigences requises. Le succès d’aujourd’hui est un signe extrêmement réjouissant pour les Verts, mais en demi-teinte si l’on prend en compte le vote du Haut-Valais.

OUI à FORTA

Les Verts valaisans avaient laissé la liberté de vote sur cet objet. Leur principale critique portait sur le financement, puisque le Parlement fédéral avait baissé la part de l’impôt sur les huiles minérales pour faire supporter plus des 2/3 de l’effort à la caisse générale de la Confédération. Les Verts resteront attentifs à ce que l’on octroie d’avantage de moyens en faveur des piétons, des vélos et des transports publics dans les agglomérations.

Jean-Pascal Fournier, président

Classé sous votations

retour

En images

Dès le début, les Verts se sont engagés en faveur d'une révision totale de la Constitution au travers d'une Constituante. Retour en image avec le débat ayant opposé Marylène Volpi Fournier (ex-députée verte et coprésidente du comité d’initiative) à Jérôme Desmeules (député, ex-coprésident de l’UDC du Valais romand).


Toutes les vidéos

Prochaines dates