Large lat

 

Etonnement, dégoût et colère… voici les sentiments qui m’envahirent après la lecture de cette

publicité contre la LAT, publiée par un député UDC et approuvée par d’autres membres du parti et

par des entrepreneurs. Mais ne répondons pas à la haine par la violence, au populisme par des

mythes, à la désinformation par de faux arguments, et privilégions la raison.

Une brève analyse nous mène rapidement aux multiples paradoxes et contradictions que présente

cette page agressive. Nous pouvons légitimement nous demander quelles sont les causes de

suicide en Suisse. Avant d’accuser l’Etat d’avoir « du sang sur les mains », les partisans d’extrême

droite devraient garder à l’esprit que la pression sociale, l’animosité et les discriminations exercées

contre les communautés LGBT et les populations de réfugiés, pour ne citer qu’elles, ont pour

conséquence une augmentation des taux de suicide. Au lieu de se considérer comme victime,

peut-être serait-il plus judicieux d’éviter d’en créer de nouvelles en cessant toutes discriminations.

Le suicide demeure trop souvent tabou et malgré ses conséquences dramatiques, il n’intéresse les

auteurs de la publicité qu’en tant que thème choquant, illustration du populisme apparent qui plaît

tant à certains.

Enfin, il suffit d’avoir lu le célèbre roman de Charles-Ferdinand Ramuz pour comprendre que

l’ambiance décrite par l’écrivain, les paysages et décors qu’il s’emploie à faire vivre sous sa plume,

toute son analyse des régions montagnardes sont loin des innombrables constructions qui

témoignent du mitage du territoire en Valais. S’il y a une grande peur dans nos montagnes, c’est

bien celle de voir nos paysages naturels défigurés, et non l’application d’une loi fédérale soutenue

par 25 cantons…

Florent Morisod, Jeune Vert valaisan

07.09.16

 


retour

En images

Kevin Morisod, 23 ans, membre du comité des Jeunes Verts valaisans, vient d’être élu co-président des Jeunes Verts suisses. Etudiant en médecine proche du diplôme, il tient tout particulièrement à la solidarité internationale : il a ainsi présidé une association engagée en Suisse et dans des pays en voie d'industrialisation en faveur d'un meilleur accès à la médecine des populations vulnérables.


Toutes les vidéos

Prochaines dates