Large claudine joris mayoraz web

Viande faussement étiquetée, produits à bon marché provenant de l’industrie alimentaire et poisons dans nos aliments font la Une des journaux. Les Verts misent sur des denrées alimentaires régionales, produites de manière écologiquement et socialement responsable. Mais la Suisse n’est pas autonome sur le plan alimentaire. En lançant l’initiative « Pour des aliments équitables », nous voulons promouvoir la transition écologique de l’agriculture de part et d’autre de nos frontières et mieux contrôler la qualité des importations. Ainsi, plus aucune denrée provenant d’élevage intensif ne pourra être importée. De même, le génie génétique ou le soja produit au détriment de la forêt vierge n’ont rien à faire dans les champs, ni dans les mangeoires. Seule une politique agricole verte peut transmettre des sols et des animaux bien portants aux générations futures… de la terre entière.

Claudine Joris Mayoraz

33 ans, mariée, 2 enfants. Originaire de Vollèges, habitant Nendaz, elle a obtenu sa maturité au collège de St-Guérin à Sion. Ele a poursuivi ses études en géographie au sein de la faculté des sciences sociales et économiques à l’université de Genève. Son intérêt pour les questions environnementales l’a amenée ensuite à effectuer un stage de plus d’une année en tant que chargée de projet au sein de la Fondation pour le développement durable des régions de montagne où elle a accompagné l’équipe dans la mise en place de l’Agenda 21 cantonal et a collaboré à la mise sur pied du slowUp. Elle travaille depuis 2009 en tant que responsable de projet au Centre Alimentation et Mouvement de Promotion Santé Valais. Parallèlement, Claudine Joris Mayoraz s’est engagée pendant quatre ans dans le comité de l’association transports et environnement (ATE) et est depuis six ans membre du comité de la Ligue valaisanne pour la protection des animaux.

« Intéressée depuis mes études aux questions environnementales et à la problématique de l’empreinte écologique, je souhaite m’engager pour une consommation raisonnée et une production durable. Que ce soit par une agriculture proposant des denrées alimentaires de bonne qualité produites de manière écologiquement et socialement responsable, dans le respect du bien-être des animaux et dans des conditions de travail équitable. Ou par une économie circulaire offrant des produits durables allant à l’encontre d’une économie du tout-jetable et limitant la pollution de l’environnement, le gaspillage des ressources et l’accumulation de déchets. D’autres thématiques me tiennent particulièrement à cœur, comme la promotion de la santé, la mobilité durable et les inégalités sociales. »

Classé sous election

Fichier liés

Communiqué de presse : Clau...
retour

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates