Large alimentation jvvs a3

Le 31 mars s'est tenu un débat-conférence sur l'avenir de notre alimentation à Sion, organisé par les Jeunes Verts valaisans. Devant une salle du Grand Conseil presque comble, cinq intervenants de qualité ont ainsi discuté de thématiques agro-alimentaires actuelles et futures, sous la modération du journaliste de Radio Chablais Florian Barbey.

Bien peu d'entre nous sommes capables de dire d'où vient ce que nous mangeons. Dans quel pays a été produit ce que nous retrouvons dans nos assiettes, dans quelles conditions, selon quelles normes, par qui ? Cette situation nouvelle tend à se généraliser et soulève la question de la traçabilité de notre alimentation, mais aussi de sa qualité, de ses conditions de production, de l'auto-approvisionnement, etc. Autour de ces thématiques, notre débat à mis en évidence un consensus clair pour favoriser l'approvisionnement local de denrées de haute qualité. Les moyens pour y parvenir, toutefois, diffèrent.

Géraldine Marchand-Balet, présidente de Grimisuat, propose notamment la mise en valeur des produits locaux lors de nos manifestations et mise sur l'éducation des jeunes générations à cette problématique. Elle a aussi évoqué l'investissement de 250'000.- récemment réalisé par sa commune pour une halle de séchage de plantes aromatiques. Jean-René Germanier a également défendu l'agriculture de proximité, sans toutefois jeter la pierre sur les produits d'importation; il faut miser sur l'attitude citoyenne du consommateur, qui doit conserver le libre choix entre produits locaux ou industriels. Ludovic Delaloye, cuisiner à l'école d'agriculture, a soulevé le rôle primordial des collectivités publiques dans le choix des denrées alimentaires, dénonçant l'achat en masse de produits étrangers moins chers pour des raisons budgétaires. Adèle Thorens Goumaz, co-présidente des Verts suisses, évoquant le paradoxe de notre pays qui importe des denrées que nous refusons de produire sur notre propre sol, a plaidé pour l'initiative des Verts en faveur d'aliments produits dans des conditions respectueuses de l'environnement et des humains. Willy Giroud, enfin, a défendu une agriculture performante et indigène, plaidant pour l'initiative de l'Union Suisse des Paysans pour la sécurité alimentaire, et dénoncé certaines exigences trop élevées des industries agro-alimentaires, qui mettent les agriculteurs sous pression et conduisent à un gaspillage accru des denrées.

Jérémy Savioz Co-président des JVVS

débat sur ldébat alimentation 2

Classé sous agriculture santé

retour

Initiatives à signer

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates