Large 1077 1

Ce matin, le Grand Conseil a vu une alliance inédite des "minoritaires" UDC, PS, PLR et PCS pour soutenir l'élection du Conseil d'Etat au système proportionnel. Les Verts se sont opposés - en vain - à cette proposition qui revient à accorder de facto un siège au Gouvernement aux quatre principales formations politiques du canton, à savoir le PDC, le PLR, l'UDC et le PS.

Finalement, la désignation des Conseiller d'Etat ne se fera plus devant le peuple, mais dans des carnotzet de partis où quelques centaines de membres désigneront la ou les personnes qui siègeront au Palais du Gouvernement. Que le candidat soit bon ou mauvais, le peuple n'aura plus un mot à dire, puisque le système proportionnel fera en sorte qu'il sera élu en fonction du poids de sa formation politique. Il s'agit en quelque sorte d'une rente de situation pour les principales formations politiques. Désormais, l'élection au Conseil d'Etat s'apparentera à l'élection d'un mini-parlement. Il faudra compter sur une trentaine de candidats et chaque parti aura intérêt à mettre le plus de candidats possibles pour accroître ses chances en augmentant le poids de sa liste.

Si le projet devait être définitivement adopté sous cette forme, le canton du Valais rejoindrait le canton du Tessin qui est aujourd'hui le seul à connaître ce mode d'élection pour l'exécutif cantonal. Une singularité qui, de l'avis des Verts, ne rendra pas meilleur la gouvernance du canton. Décidément, chaque groupe politique au Parlement réfléchit à la réforme des institutions avec une calculette en main ! Ce n'est malheureusement pas comme cela que cette réforme majeure devrait s'accomplir. Pour les Verts, l'idée d'une Constituante se confirme.


retour

Initiatives à signer

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates