Large verde glace homepage 570x319px

Le changement climatique est plus rapide que jamais et les émissions des gaz à effet de serre ne vont pas diminuer. Le 31 mars, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a présenté les résultats du 2e volet de son rapport, où il montre les répercussions du changement climatique sur l’ensemble de la planète. Celui-ci menace en particulier l’approvisionnement alimentaire. Sans des mesures correctives, les récoltes de blé, riz, soja et maïs risquent de diminuer d’un cinquième au cours de ce siècle.

Le climat n’attend pas les décisions politiques. Nous devons donc agir. Dans une première série d’interventions parlementaires, les Verts demandent de

  • créer un fonds de compensation au profit des régions de montagne qui subissent les impacts du changement climatique et leurs conséquences financières (tourisme, dangers)
  • définir des objectifs climatiques spécifiques à ces régions vérifier l’effet des prescriptions en matière d’émissions de CO2 pour les nouveaux véhicules (contre-projet à l’initiative Stop Offroader),
  • mieux contrôler les projets de compensation de CO2, par exemple ceux de Myclimate, en appliquant le principe du double contrôle avec des experts indépendants
  • la Confédération devrait s’engager auprès de l’UE en faveur de la protection de l’Arctique, particulièrement menacée par les changements climatiques
  • étant donné que les objectifs climatiques ne seront probablement pas atteints, la Confédération doit d’une part, prendre d’autres mesures, comme encourager une économie verte, qui ménage les ressources et, d’autre part, tenir compte des multiples répercussions du changement climatique en fixant des objectifs pour protéger les Alpes et les coraux, garantir la production alimentaire ou limiter la montée du niveau de la mer.

Non à la fracturation hydraulique (fracking)

Par ailleurs, les Verts protestent contre l’exploitation de nouvelles sources de pétrole et de gaz, notamment contre la production du gaz de schiste (fracking): - dans le canton de Berne, les Verts ont lancé une initiative Stopp-Fracking et déjà récolté bien plus que les 10’000 signatures nécessaires grâce à une motion des Verts, le canton de Genève va interdire fracturation (hydraulique) des roches - dans le canton de Vaud, les Verts ont contribué à imposer un moratoire sur la production d’énergies fossiles non conventionnelles - les Verts neuchâtelois envisagent également de lancer une initiative cantonale pour empêcher un projet à Noiraigue - les Verts st-gallois combattent des projets dans les régions de Constance et de Biberach (Bodensee), de concert avec les Verts d’Allemagne et d’Autriche.

Pétition pour le climat: chaque voix compte!

Les Jeunes Verts Suisse demandent au Conseil fédéral d'inclure le climat sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO! Signez, vous aussi, cette pétition ! D’où que vous soyez et indépendamment de votre âge, vous pouvez signer notre pétition demandant à Doris Leuthard et au Conseil fédéral d’inclure le climat suisse à la liste des sites du patrimoine mondial.


retour

En images

Kevin Morisod, 23 ans, membre du comité des Jeunes Verts valaisans, vient d’être élu co-président des Jeunes Verts suisses. Etudiant en médecine proche du diplôme, il tient tout particulièrement à la solidarité internationale : il a ainsi présidé une association engagée en Suisse et dans des pays en voie d'industrialisation en faveur d'un meilleur accès à la médecine des populations vulnérables.


Toutes les vidéos

Prochaines dates