Large non milliards avions combat1

Soutien à la médecine de famillle : satisfaction des verts valaisans

Sans surprise, la population suisse a rappelé son attachement à une médecine de base de proximité et de qualité. C’est une très bonne nouvelle pour le Valais qui, comme beaucoup de régions périphériques, est particulièrement touché par la problématique de la relève des médecins de famille. En 2009 déjà, les Verts valaisans avaient déposés au Grand Conseil un postulat demandant au Conseil d’Etat de se préoccuper de la relève des médecins généralistes. Le peuple permet aujourd’hui de répondre à cette préoccupation.

NON AU GRIPEN : SOULAGEMENT DES VERTS

Il faut savoir raison garder : avec ses 32 F/A-18, qui viennent de faire l’objet d’une importante mise à niveau, la Suisse continuera de bénéficier d’une bonne sécurité aérienne en comparaison internationale. En matière de sécurité, le Conseil Fédéral doit privilégier maintenant des investissements qui permettent de faire face aux nouveaux risques : terrorisme, cyber attaques, prévention et intervention en cas de catastrophes...

Avec le NON au Gripen, les habitants du Valais central peuvent être particulièrement soulagé par rapport aux nuisances supplémentaires que cela aurait représenté.

OUI L’INITIATIVE «POUR QUE LES PEDOPHILES NE TRAVAILLENT PLUS AVEC DES ENFANTS»


Les Verts valaisans avaient laissé la liberté de vote sur cet objet en relevant les avantages respectifs de l’initiative et du contre-projet du conseil fédéral. Avec l’acceptation – sans surprise – de l’initiative, les Verts retiennent que les enfants seront objectivement mieux protégés contre les prédateurs sexuels qui sévissent dans des professions avant trait aux enfants. L’initiative ne règle cependant pas tout et il s’agira d’en faire une application intelligente pour éviter des dérives non souhaitées.

NON AU SALAIRE MINIMUM FEDERAL

C’est sans surprise que les Verts valaisans prennent acte du refus de l’initiative fédérale sur le salaire minimum. La population suisse a assez nettement confirmé qu’elle souhaitait que cette question soit réglée par les partenaires sociaux au travers notamment de l’adoption de conventions collectives. La balle est maintenant dans le camp des partenaires sociaux afin qu’ils trouvent des solutions pragmatiques au problème des bas salaires.

Jean-Pascal Fournier, président

  • Contact : Jean-Pascal Fournier, 079 704 69 33, jean-pascal.fournier@verts-vs.ch

retour

Initiatives à signer

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates