Large 140407 betonhaufen bei baltschieder bruecke.

Les Verts valaisans ont pris connaissances des analyses effectuées par les Médecins en faveur de l’environnement (MfE). Ils expriment leur surprise et leur inquiétude au vu des résultats obtenus qui ne confirment pas ceux communiqués par l’Etat du Valais le 23 avril 2014. Le canton du Valais confirmait alors une très forte pollution au mercure (1'500 mg/kg) dans les remblais des ponts situés sur le Laldnerkanal et le Rhône tout en précisant que cette pollution était limitée à 100 m3 de terre. Aujourd’hui, de nouvelles analyses indépendantes démontrent que le taux de pollution au mercure est nettement plus grave qu’annoncé puisqu’il a été découvert des teneurs allant jusqu’à 3'500 mg/kg.

De la transparence SVP !

En février 2014, les Verts valaisans avaient déjà dénoncé le manque de transparence de la LONZA (communiqué de presse du 4 février 2014). Ils demandent à nouveau que la LONZA ouvre immédiatement les portes de ses archives pour faire toute la lumière sur les quantités de mercure réellement déversées dans la nature. Avec les Médecins en faveur de l’environnement, les Verts demandent que soit mise en place une plateforme internet spécifiquement dédiée à la pollution au mercure, sur laquelle la population doit avoir accès à toutes les données, rapports et analyses, en toute transparence. Les Verts demandent également de ne pas limiter les recherches au mercure, mais au contraire de les étendre aux nombreuses substances chimiques qui ont été utilisées sur le site chimique de LONZA.

Des expertises indépendantes pour rétablir la confiance de la population

Une nouvelle fois, des informations contradictoires sont publiées sur le niveau de pollution au mercure. Une nouvelle fois, les informations officielles sont démenties par des analyses réalisées par un Institut dont le sérieux peut difficilement être remis en cause. Tout cela ne contribue pas à renforcer la confiance de la popultation dans les communications officielles.

Pour les Verts, il est exclu de jouer avec la santé de la population valaisanne. Ils renouvellent donc leur demande – déjà exprimée en février 2014 – de mandater des expertises indépendantes, l’une pour accompagner le processus d’assainissement, l’autre dans le domaine de la santé publique afin d’identifier d’éventuels atteintes à la santé.

La bombe de la décharge de Gamsenried n’est toujours pas désamorcée

Dans leur communiqué de février 2014, les Verts attiraient l’attention sur la situation de l’immense décharge de Gamsenried, sept fois plus grande que celle de Pont-Rouge à Monthey, qui contient des quantités faramineuses de produits dont nous ignorons à ce jour presque tout. Après une première contamination grave de la nappe phréatique, des mesures de confinement ont été prises, mais pour l’instant aucune mesure d’assainissement n’a été décidée. La facture devra-t-elle être payée par les générations futures ?

Les Verts demandent aux autorités d’entreprendre immédiatement les mesures qui s’imposent pour obtenir de la LONZA l’assainissement de ce site.

Jean-Pascal Fournier, président

  • contact : Jean-Pascal Fournier, 079 704 69 33, jean-pascal.fournier@verts-vs.ch

Fichier liés

Communiqué des médecins en ...
retour

Initiatives à signer

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates