Large rame regio 0858 original

FAIF : derrière ces quatre lettres se cache l’un des plus importants projets de politique des transports de ces dernières années : le financement et aménagement de l’infrastructure ferroviaire. Un Oui dans les urnes le 9 février 2014 est indispensable si nous voulons développer nos transports de manière écologique.

En matière de transports, la Suisse fait face aujourd’hui à de gros défis: dans notre pays, 40% des émissions de CO2 sont émis par les voitures et les camions. Le trafic routier est donc un facteur important du problème climatique. Un transfert vers le rail permettrait d’améliorer la situation: sur les longues distances, le train est de loin le moyen de transport le plus écologique.

Pour réaliser ce changement, il est nécessaire d’augmenter la capacité du réseau ferroviaire, déjà saturé. Afin de financer les investissements nécessaires à l’extension du rail, l’Association Transports et Environnement (ATE) a lancé une initiative « Pour les transports publics » avec le soutien de nombreuses associations dont le WWF. Le conseil fédéral y a répondu en proposant un contre-projet direct, le FAIF . Ce contre-projet a été amélioré de manière significative par le parlement, ce qui a permis à l’ATE de retirer son initiative et de s’engager, aux côtés de ses partenaires, dans la campagne en faveur du FAIF.

Qu’apporte le FAIF concrètement ?

Le FAIF garantit aux voyageurs un transport fluide et la ponctualité nécessaire pour des trajets sans stress.

Le FAIF assure la réalisation rapide de l’extension du réseau ferroviaire et permettra de financer son maintien à long terme.

L’économie profitera également d’un réseau de transports publics performants car ils représentent un facteur de compétitivité important pour le pays, ses régions et ses agglomérations. Le réseau ferroviaire permet de garantir en outre le transport des marchandises à travers la Suisse.

Le FAIF est un projet dont tout le monde peut bénéficier, car les investissements pour l’extension du réseau se feront dans toute la Suisse. Le projet prévoit une enveloppe de 6,4 mia CHF jusqu’en 2025.

La mise en oeuvre du FAIF exige un changement constitutionnel. C’est pourquoi le peuple est amené à voter le 9 février 2014. En disant Oui au FAIF, le peuple se donne les moyens mettre la politique des transports sur les bons rails.

Le canton du Valais profitera des améliorations du FAIF : la capacité sera augmentée sur le tronçon Lausanne – Domodossola, permettant ainsi une meilleure desserte du Valais.

Régis Chanton, membre du comité de l'ATE Valais

Pour plus d'infos le site de l'alliance pour les transports publics


retour

En images

Dès le début, les Verts se sont engagés en faveur d'une révision totale de la Constitution au travers d'une Constituante. Retour en image avec le débat ayant opposé Marylène Volpi Fournier (ex-députée verte et coprésidente du comité d’initiative) à Jérôme Desmeules (député, ex-coprésident de l’UDC du Valais romand).


Toutes les vidéos

Prochaines dates