Large news abstimmungen 13 9 22 f 1

Pour les prochaines votations fédérales, les Verts valaisans font les recommandations suivantes :

OUI à l’abrogation du service militaire obligatoire

Pour mieux investir nos ressources. Proportionnellement à sa population, la Suisse a, de loin, la plus grande armée d’Europe, même en comparaison avec les Etats neutres tels que la Finlande, la Suède, l’Autriche ou l’Irlande. Cela grève non seulement le budget fédéral, mais aussi celui de l’économie à cause de 6 millions de jours de service. 
Par ailleurs, l’obligation de servir contredit les défis réels auxquels font face la Suisse et la planète en général, tel que le changement climatique ou la raréfaction des ressources. En abrogeant l’obligation de servir, des ressources financières et humaines seront libérées en faveur du tournant énergétique, de l’économie verte ou d’autres tâches civiles. Les Verts soutiennent dans ce sens la demande d’un service civil volontaire tant pour les hommes que pour les femmes.

Parce que l’obligation générale de servir est un mythe. Aujourd’hui déjà, moins de 30 pourcent des conscrits accomplissent leurs obligations militaires jusqu’au bout. Il ne peut donc plus être question d’une « égalité face à l’obligation de servir ». Cette dernière entre de plus en plus en contradiction avec l’évolution de la société sur les questions familiales et professionnelles. Ainsi l’autorité parentale partagée remet en question l’obligation de servir. Dès que l’on est en charge d’enfants ou d’une famille, on ne peut pas accomplir régulièrement un cours de répétition. En outre, pour les jeunes gens, le service militaire contrecarre la nécessité de se former ou de poursuivre leur formation.

Pour ces raisons, les Verts vous invitent à dire OUI à l’abrogation du service militaire obligatoire.

NON à l’extension des heures d’ouverture des magasins des stations-services parce que la société de consommation 24 heures sur 24 est nuisible

Non aux achats non-stop aux dépens de la qualité de vie. 
La modification de la Loi sur le travail marque un premier pas vers l’instauration des horaires de travail non-stop dans le commerce de détail. Les partisans de cette dérégulation avancent masqués et, en utilisant la technique du salami, ils comptent bien généraliser les heures d’ouverture 24 heures sur 24 partout. Le Conseil des Etats a d'ores et déjà accepté la motion Lombardi qui demande un élargissement des heures d'ouverture des magasins dans les cantons. La libéralisation des shops des stations-service n'est donc que la pointe de l'iceberg. Pour les Verts, la nuit et le dimanche devraient être réservés à la qualité de vie : loisirs, famille et amis.

Pour préserver la santé et la vie de famille des travailleurs. Le travail de nuit porte atteinte à la santé des travailleuses et travailleurs, toutes les études le montre. En outre, travailler le dimanche pèse sur la vie sociale et familiale. L'écrasante majorité des travailleuses et travailleurs ont aujourd’hui congé le dimanche. Cette journée est consacrée à la famille, aux amis, aux activités sportives, culturelles et religieuses. Le dimanche chômé comme jour de repos traditionnel revêt une importance toute particulière dans la société du rendement et de la consommation actuelle. Il faut le préserver car il est nécessaire à la vie familiale et sociale.

Pour ne pas favoriser l’achat motorisé. La libéralisation des heures d’ouvertures des shops des stations-services privilégie des magasins qui ne sont atteignables qu’en voiture. Cette préférence pour les verts ne s’impose pas. La modification de la loi entraînera une augmentation de ces échoppes, et par voie de conséquence du trafic consommatoire, durant les heures de repos nocturne, ce que refusent les Verts. 
 Refuser les débits d’alcool non stop. L’acceptation de la modification de la Loi sur le travail donnera la possibilité à ces magasins de vendre de l’alcool 24 heures sur 24, ce qui, aux yeux des verts, va à l’encontre des objectifs de santé publique et de sécurité. Les instances actives dans la prévention des addictions combattent d’ailleurs cet objet pour ces mêmes raisons.

Pour toutes ces raisons, les Verts valaisans vous recommandent de voter NON à la révision de la Loi sur le travail.

Un OUI prudent pour la loi sur les épidémies (LEp).

Cet objet a été largement débattu au sein des Verts, dont une minorité a exprimé ses craintes vis-à-vis des risques d’une obligation de vaccination qui pourrait être imposée par le Conseil fédéral dans des « situations particulières ». Une majorité a cependant considéré que ce risque était limité puisque une obligation de vaccination pourra être prononcée par la Confédération uniquement dans des cas spécifiques de crise et pour des personnes spécifiques. En d’autres termes, l’obligation de vacciner est restreinte. La nouvelle loi ne prévoit pas plus que l’actuelle de vaccination sous la contrainte. Il faut au contraire relever que la nouvelle loi décrit de manière plus précise les conditions et compétences en matière de vaccination. Le plus important aux yeux des verts est que la décision concernant les vaccinations reste du ressort de chaque personne.

Protection des données et des droits fondamentaux. La collecte de données est décisive pour lutter contre les maladies transmissibles. Ces données sont toutefois sensibles et ne doivent être transmises que sous contrôle. La nouvelle LEp comble la brèche en matière de protection des données. Cela ne conduit pas au citoyen de verre mais à l’Etat transparent. La LEp amène une réglementation claire sur la portée autorisée des atteintes aux droits fondamentaux dans lutte contre les épidémies, ce qui constitue un progrès important.

Décriminalisation des personnes porteuses du virus VIH. Le code pénal est adapté de manière à supprimer la double pénalisation en cas de contamination d’un partenaire sexuel en raison de la propagation d’une maladie transmissible. La LEp donne la possibilité de campagnes d’information dans les écoles. Les campagnes de prévention pour la protection contre le SIDA restent d’une importance capitale. Certains opposants à la LEp veulent interdire ces campagnes.

Pour toutes ces raisons, les verts valaisans vous recommandent de dire OUI à la Loi sur les épidémies.


retour

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates