Large image

Les plantes transgéniques n’apportent aucun avantage réel à l’agriculture suisse: telle est la conclusion du programme national de recherches (PNR) 59 «Utilité et risques de la dissémination des plantes génétiquement modifiées». De plus, dans leur grande majorité, les consommateurs sont opposés aux aliments contenant des organismes génétiquement modifiés (OGM).

Pour les Verts, il faut plutôt garantir la qualité des produits agricoles suisses, en particulier grâce à une agriculture sans OGM.

Les Verts – et d'autres membres du Parlement – réfutent les reproches des Académies suisses des sciences. Selon ces dernières, lors des débats relatifs au moratoire sur la culture de plantes génétiquement modifiées, le Parlement n'a pas assez tenu compte des résultats du PNR 59. Mais les conclusions du PNR 59 n’ont convaincus ni de la nécessité, ni de la pertinence de lever le moratoire.


retour

En images

Dès le début, les Verts se sont engagés en faveur d'une révision totale de la Constitution au travers d'une Constituante. Retour en image avec le débat ayant opposé Marylène Volpi Fournier (ex-députée verte et coprésidente du comité d’initiative) à Jérôme Desmeules (député, ex-coprésident de l’UDC du Valais romand).


Toutes les vidéos

Prochaines dates