Large maya portrait web

Le 26 novembre 2012, le Conseil national a élu à sa présidence Maya Graf, qui devient ainsi première citoyenne suisse. L’honneur d’occuper la plus haute fonction politique suisse revient pour la première fois aux Verts. "Pour moi, cette élection est signe de reconnaissance de notre travail politique" affirme la toute nouvelle présidente du Conseil national: "Mais cet honneur implique aussi des responsabilités et le devoir de chercher des solutions réalisables à long terme."

Depuis 2001, Maya Graf représente les Verts de Bâle-Campagne au Conseil national. Elle s’y est fait un nom pour son engagement en faveur d'une agriculture sans OGM. C’est à ce titre qu’elle a joué un rôle-clé dans le documentaire « Le génie helvétique ». Un de ses plus gros succès, Maya Graf, agricultrice bio, le doit à l’acceptation de l’initiative populaire « pour des aliments produits sans manipulations génétiques » en 2005. Une autre de ses priorités à l’Assemblée nationale est l’agriculture régionale et écologique.

A 21 ans déjà, Maya Graf démarre sa carrière politique en qualité de membre du conseil de paroisse. En 1988, elle est la plus jeune membre de la Commission communale de Sissach, puis en 1995, elle est députée des Verts au Grand Conseil de Bâle-Campagne. En 2001, elle réussit son entrée au Conseil national, où elle préside le groupe parlementaire des Verts de 2009 à 2010, avant d’y être élue deuxième vice-présidente. Grâce à son élection à la présidence du Conseil national, elle devient la première citoyenne suisse. C’est la première fois que la plus haute fonction politique de notre pays est occupée par une élue verte.

Maya Graf à la présidence du Conseil national : le couronnement

Durant la session d’hiver 2012, le groupe des Verts fête ses 25 ans au Palais fédéral, puis en mai le parti célèbrera ses 30 ans d’existence. Et, cerise sur le gâteau, la première présidence verte du Conseil national avec Maya Graf.


retour

En images

Dès le début, les Verts se sont engagés en faveur d'une révision totale de la Constitution au travers d'une Constituante. Retour en image avec le débat ayant opposé Marylène Volpi Fournier (ex-députée verte et coprésidente du comité d’initiative) à Jérôme Desmeules (député, ex-coprésident de l’UDC du Valais romand).


Toutes les vidéos

Prochaines dates