Square fabien derivaz 014 smartvot

Quelle sécurité pour les sites industriels valaisans à la suite d'une catastrophe naturelle ?

Comme nous l'a malheureusement démontré l'actualité japonaise au printemps dernier, il est difficile de faire face à toutes les conséquences collatérales d'une catastrophe naturelle majeure, surtout dans le domaine des dommages causés aux usines et industries lourdes. La Suisse est également concernée par ces dangers naturels. Il se pourrait, par exemple, que le Rhône connaisse une crue dévastatrice pour notre canton ou un séisme majeur. Outre les dégâts immédiats, les conséquences négatives pourraient durer longtemps si des sites industriels comme la raffinerie de Tamoil SA venaient à être submergés par les flots ou endommagés par un tremblement de terre.

Nous faisant le relais de la population chablaisienne, nous souhaiterions des réponses aux questions suivantes :

  1. En cas d'accident majeur sur le site chimique montheysan ou au sein de la raffinerie de Collombey-Muraz, les assurances responsabilité civile de ces entreprises seront-elles tenues de couvrir les frais dans leur ensemble ?
  2. Si une catastrophe majeure devait survenir, qu'elle soit d'origine naturelle ou accidentelle, quelle responsabilité serait assumée par le canton du Valais ?
  3. Comme tout le Chablais serait concerné par une pollution majeure due à un accident industriel dans la région, comment le Valais collabore-t-il avec son voisin vaudois pour gérer pareilles situations ?

Nous remercions d'avance le Conseil d'Etat pour ses éclaircissements sur ces questions brûlantes

Classé sous environnement

Fichier liés

Interpellation sécurité Cha...
retour

En images

Dès le début, les Verts se sont engagés en faveur d'une révision totale de la Constitution au travers d'une Constituante. Retour en image avec le débat ayant opposé Marylène Volpi Fournier (ex-députée verte et coprésidente du comité d’initiative) à Jérôme Desmeules (député, ex-coprésident de l’UDC du Valais romand).


Toutes les vidéos

Prochaines dates