Square fabien derivaz 014 smartvot

Interpellation sur le combustible nucléaire de Mayak utilisé à Gösgen

Dans l'émission Rundschau de la télévision alémanique du 8 septembre 20101, la direction d'Axpo a reconnu que les centrales nucléaires de Beznau et Gösgen utilisent du combustible nucléaire provenant du complexe nucléaire de Mayak en Russie. L'Illustré a également consacré un reportage à ce sujet le 23 novembre 20102. Le complexe nucléaire de Mayak réenrichit de l'uranium issu du retraitement de combustible nucléaire irradié, cet uranium est ensuite utilisé dans la production de combustible nucléaire destiné à des clients suisses (centrales nucléaires de Beznau et Gösgen). Il est important de préciser que les spécialistes considèrent Mayak, avec Tchernobyl, comme un des sites les plus irradiés de la planète. En 1957, l'explosion d'un réservoir de plutonium hautement radioactif y a provoqué une énorme contamination radioactive. Actuellement, le fonctionnement « normal » du complexe nucléaire de Mayak provoque le déversement d'effluents radioactifs liquides dans les cours d'eau de la région. Les populations locales utilisent ces cours d'eau pour leurs besoins quotidiens (eau potable, pêche). Les conséquences de ces contaminations répétées et de l'absence d'assainissement sont effroyables, les cancers et les fausses couches y sont largement plus fréquents qu'ailleurs. De nombreux enfants naissent avec des atteintes à leur patrimoine génétique et certains ont des handicaps extrêmement lourds. Les images de la région diffusées dans l'émission Rundschau et les faits relatés dans le reportage de L'Illustré sont choquants. ALPIQ est le principal actionnaire de la centrale nucléaire de Gösgen. Une entreprise qui compte le complexe nucléaire de Mayak parmi ses fournisseurs et partenaires commerciaux est coresponsable des malheurs dont souffre cette région. Le Valais est donc concerné par cette problématique puisqu'il est parti prenant d'ALPIQ au travers de sa participation au FMV (elles-mêmes actionnaires d'EOS Holding).

Nous prions donc le Conseil d'Etat de répondre aux questions suivantes:

  1. Le Conseil d'Etat veut-il requérir de la direction d'ALPIQ qu'elle l'informe de façon complète et circonstanciée Heure du dépôt et visa (A remplir par la présidence) 1/3 sur la situation à Mayak d'un point de vue sanitaire, écologique et sécuritaire, et publier ces informations?
  2. Le Conseil d'Etat considère-t-il qu'il est acceptable du point de vue du respect des droits de la personne d'utiliser du combustible nucléaire fabriqué à Mayak? Si oui, pourquoi? Sinon, le Conseil d'Etat a-t-il la volonté de s'engager pour la résiliation sans délai des contrats avec les fournisseurs russes?
  3. Quelles sont les responsabilités civiles et les responsabilités en matière de respect des droits de la personne qui découlent pour ALPIQ de l'utilisation de ce combustible nucléaire? Dans quelle mesure, le Valais pourrait-il y être indirectement impliqué?
  4. Comment le Conseil d'Etat entend-il s'engager pour qu'ALPIQ prenne des mesures pour assumer immédiatement et à long terme la responsabilité des graves atteintes subies par la population et son environnement?
  5. Le Conseil d'Etat est-il prêt à exiger, à partir de maintenant, des informations claires et complètes sur la provenance du combustible nucléaire utilisé dans les centrales nucléaires d'ALPIQ et, le cas échéant, de publier ces informations?
  6. Le Conseil d'Etat considère-t-il comme acceptable que la population qui l'a élu consomme du courant dont la production provoque de graves dégâts sanitaires, sociaux et environnementaux?

1 Rundschau im Schweizer Fernsehen: http://www.tagesschau.sf.tv/Nachrichten/Archiv/2010/09/08/Schweiz/Dreckiges-Uran-aus-Russland-fuer-Schweizer-AKW

2 L'article de l'Illustré: http://www.illustre.ch/oural-mayak-nucleaire-ecologie-greenpeace72752.html

Classé sous energie

Fichier liés

Gösgen et Majak
actu liée retour

Initiatives à signer

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates