Square cathy berthouzoz cm cg

Easyswap, plateforme internet d'échange de biens et de services

Messieurs les présidents du Conseil Général et du Conseil communal, chères et chers collègues,

J’aimerais vous parler de la plateforme internet d’échanges de biens et de services easyswap, qui est née du double constat que : * Nombre de biens servent peu ou plus du tout à leurs propriétaires alors qu'une part importante de la population ne peut se procurer des biens pourtant nécessaires ou souhaités en raison d'un pouvoir d’achat insuffisant ou ne veut se les procure en raison d'un désir de consommer autrement (jouir d’un bien sans nécessairement le posséder). * Nombre de savoirs et de compétences sont difficilement mises en valeur en dehors du monde du travail, et du bénévolat, alors qu'une somme importante de services, pourtant jugés utiles et souhaités, restent insatisfaits, notamment en raison de leurs coûts. easyswap est donc une plateforme d'échange qui permet de valoriser : * Ses savoirs et ses compétences sous forme de services, * Ses biens dans un cadre sécurisé, en les louant ou en les vendant. easyswap est un outil ancré dans une logique de durabilité car il favorise : * une plus-value au système économique par la consommation dérivée liée à l'utilisation de biens déjà produits, * la création de lien social entre des couches de la population qui sont normalement quasi étanches, * et une utilisation durable des biens déjà fabriqués, par une diminution de leur empreinte écologique. Cette plateforme utilise pour ses échanges, le swap, une monnaie virtuelle, non convertible en aucune monnaie que ce soit, qui prend sa valeur uniquement dans l’échange. Enfin, easyswap est géré par une association à but non lucratif dont le siège est à Lausanne, en Suisse, association qui respecte le droit du travail et coopère avec les autorités fiscales du Canton de Vaud. Easyswap propose aux villes de créer des communautés urbaines, locales ou régionales. Easyswap est proposé par la ville de Lausanne à ses citoyens et citoyennes, la ville de morges, la commune de Prégny-Chambésy et diverses associations. Des discussions prometteuses sont en cours avec les villes de Neuchatel, Bernex et Fribourg. Le partenariat avec easyswap coûterait environ 13’000fr. pour un service de base, environ 20’000fr pour un service un peu plus élaboré où les citoyens et citoyennes pourraient accéder à easyswap directement depuis le site de la ville de Sion. Le directeur d’easyswap, Monsieur Jonathan Rochat, a approché la Ville de Sion par son service d’action sociale à plusieurs reprises sans obtenir de réponses. Tout récemment, il a eu un contact téléphonique où lui a été répondu de passer par le Canton. Or il me semble que les communes ont une grande autonomie dans la mise en place du bien-être de leur population.

Le groupe Alliance de Gauche se pose deux questions : - la municipalité est-elle au courant de cette initiative ? - est-ce qu’elle prévoit d’y répondre ?

Je vous remercie de vos réponses.

Cathy Berthouzoz

Classé sous economie / tourisme

Fichier liés

Easyswap - question
retour

Initiatives à signer

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates