Square jean pascal fournier 059 recadre e

Il faut augmenter le budget destiné à l'entretien des bâtiments scolaires !

Pendant des dizaines d'années, il y a eu un net sous-investissement de la Ville dans les bâtiments scolaires. En effet, le parc immobilier des écoles compte une quarantaine de bâtiments, dont la valeur d'assurance s'élève à 163 millions. Jusqu'à présent, la Ville consacrait environ 0.5 % de cette valeur d'assurance pour l'entretien des bâtiments alors qu'il est communément admis par les professionnels de l'immobilier qu'il faudrait consacrer entre 2 et 3 %.

Le Service cantonal des bâtiments (SBMA) utilise la méthode SCHROEDER d'analyse des bâtiments. Cette méthode permet de diagnostiquer les travaux d'entretiens du parc immobilier, par classe d'ouvrage, et ainsi de planifier à l'avance les travaux à réaliser de façon à éviter une dévaluation du patrimoine immobilier. En 1995, l'Office des constructions fédérales (OCF) a défini une valeur d'entretien de ses immeubles en se basant sur les publications faites par l'EPFZ en collaboration avec le programme d'impulsions PIBAT (vieillissement des éléments de construction et coût d'entretien). Le coût moyen de la maintenance (ou entretien courant) représente un total de 2,23 % de la valeur d'assurance. Cet indice devrait être appliqué au parc immobilier de la Commune, afin d'assurer un entretien de qualité et tenir compte de la valeur réelle des bâtiments.

Dans un premier temps, il est proposé d'augmenter le budget pour 2010 en le faisant passer de 1 millon à 1.6 million, ce qui représente 1 % de la valeur d'assurance des bâtiments scolaires.

Proposition refusée par le Conseil communal, mais acceptée par le conseil général !!

Classé sous jeunesse & formation

retour

Initiatives à signer

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates