Square jean pascal fournier 059 recadre e

Politique d’agglomération : Vive le « Grand Sion » !

La Ville de Sion se sent à l’étroit dans son habit de capitale. On se souvient tous de l’échec – provisoire diront certains - du processus de fusion avec la commune de Salins en raison du manque de soutien financier de l’Etat du Valais. Encore faudra-t-il s’interroger sur la question de savoir si pour la Ville de Sion la fusion est bien dans le cas d’espèce la voie à privilégier. Au-delà des problèmes juridico-politiques, ne serait-il pas beaucoup plus judicieux en terme de priorités de regarder en direction de St-Léonard et de Conthey ?

Les grands problèmes auxquelles les communes sont confrontées ont suscité depuis longtemps déjà une collaboration accrue. Le plus souvent, celle-ci prend la forme d’associations de communes. C’est la solution qui prévalait déjà sous l’ancienne Loi cantonale sur les communes et qui subsiste dans la nouvelle Loi cantonale votée récemment. L’usine de traitement des ordures (UTO), les stations d’épuration (STEP) et feu l’hôpital de Sion-Hérens-Conthey aujourd’hui en main du Réseau Santé Valais en sont des illustrations … Parfois, cette collaboration prend d’autres formes (ESR, NETPLUS, TELERESEAU…).

Mais au-delà de ces différences subsiste le constat que cette collaboration est encore beaucoup trop ponctuelle et sans coordination. Il y a également un second constat, très important, que les grands centres – Sion en est un – gagnent sans cesse en importance en raison de la concentration effrénée des activités économiques, sociales et culturelles. Cela ne manque pas de poser de gros problèmes pour notre ville. La séparation des différentes fonctions habitat, travail, achats, loisirs etc. engendre une forte augmentation du trafic pendulaire. En d’autres termes, cela signifie que les charges d’infrastructures – d’importance régionale - qui sont assumées uniquement par la Ville de Sion vont prendre l’ascenseur. Ce sont donc les seuls contribuables sédunois qui financeront la future halle polyvalente ou la future salle de spectacle dont le coût devrait avoisiner les vingt millions ! Il est à noter qu’à Neuchâtel, la nouvelle salle de spectacle a été financée par les 29 communes de la région du Grand Neuchâtel. Il en a été de même pour le Grand Fribourg. Ces exemples ne sont-ils pas à suivre ? La réponse est très clairement oui.

La notion d’agglomération a été ancrée dans le nouvel article 50 de la Constitution fédérale et c’est sur cette base que la Confédération a développé via l’Office fédéral du développement territorial une politique en faveur des agglomérations. Le Conseil fédéral vient de mettre en consultation la création d’un Fonds pour le trafic d’agglomération pour un montant total de 20 milliards. La plupart des grandes Villes suisses ont saisi les enjeux en présence et ont développé des projets d’agglomération : Lausanne, Genève, Neuchâtel, Fribourg, Delémont … Il est urgent que Sion prenne le train en marche s’il ne veut pas se retrouver en queue de peloton.

Jean-Pascal Fournier, Conseiller communal,Sion


retour

Initiatives à signer

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates