Square jean pascal fournier 059 recadre e

De l’argent pour les sédunois et le climat

Lors des discussions qui ont conduit à l’adoption du budget 2007 de la Ville de Sion, j'ai proposé la création d’un fond de 1 million de francs pour favoriser l’utilisation rationnelle de l’énergie. Cela a été accepté. Concrètement, ça signifie de l’argent pour les Sédunois qui s’engagent à faire des économies d’énergie.

C’est évident : l’énergie la moins chère est celle que nous ne consommons pas ! Dès études récentes des Ecoles polytechniques fédérales ont démontré que nous pouvons diviser par trois notre consommation énergétique sans diminuer notre confort. Alors, lorsque les préoccupations du réchauffement climatique rejoignent celles du portemonnaie, pourquoi se priverait-on ?

3 axes sont à privilégier : l’isolation des bâtiments, la production d’eau chaude sanitaire par des panneaux photovoltaïques et la modernisation des installations de chauffage.

Près de 50% de l'énergie consommée en Suisse est destinée aux chauffages des bâtiments ainsi qu’à la production de l'eau chaude sanitaire. Des contrôles récents ont montré que l’isolation de la majorité des bâtiments ne respectait pas les normes techniques en vigueur (SIA 380). Il est difficile d’imaginer quelles sont les quantités d’énergie qui s’échappent simplement par la façade, les fenêtres et le toit d’une maison mal ou pas du tout isolée. Pour une maison familiale type, elles peuvent rapidement représenter 2000 à 3000 litres de mazout par année. Concrètement, il s’agit donc - par des subventions ciblées - d’encourager financièrement les Sédunois à mieux isoler leurs bâtiments.

En deuxième lieu, il faut inciter les citoyens à adapter leurs installations aux standards techniques les plus récents et les plus efficaces. Ainsi, par exemple une installation solaire thermique peut fournir jusqu’à 70 % de l’eau chaude sanitaire.

Enfin, pour le chauffage, là où cela est possible, il faut privilégier les sources d’énergie renouvelables : par exemples les pompes à chaleur et le chauffage à bois. Il va sans dire que si la ville de Sion s’engageait dans une grande installation de chauffage à distance, par exemple à l’UTO, elle permettrait à environ 8000 ménage sédunois de simplement se brancher sur une source d’énergie qui, aujourd’hui, est perdue.

Jean-Pascal Fournier, Conseiller communal, Sion

Classé sous energie

retour

Initiatives à signer

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates