Square jean pascal fournier 059 recadre e

Politique d’agglomération : il est urgent d’agir !

Il y a six ans déjà, la Confédération lançait sa politique d’agglomération fondée sur le nouvel article 50 de la Constitution fédérale. La plupart des grandes Villes suisses ont saisi les enjeux en présence et ont développé des projets d’agglomération : Lausanne, Genève, Neuchâtel, Fribourg, Berne, Delémont … ce ne sont pas moins de 31 projets modèles qui ont été développés jusqu’à ce jour. Le Valais – à l’exception notable de Brig-Viège-Naters – a brillé par son inaction. Il se prive par là-même d’importantes ressources financières qui sont mises à dispositions des collectivités publiques qui développent des projets d’agglomérations. Par exemple, dans le cadre du Fonds fédéral pour le trafic d’agglomération, six milliards concerneront le soutien au trafic d’agglomération. Le délai pour déposer les dossiers auprès des autorités fédérales arrivant à échéance à la fin de l’année 2007, le risque est grand de voir le Valais privé d’une manne fédérale qui serait pourtant bienvenue pour adapter nos infrastructures aux défis du XXIe siècle. Parmi ces défis, il y a notamment une meilleure gestion des ressources financières des collectivités publiques par une meilleure planification des infrastructures à l’échelle de l’agglomération. Si cette réflexion avait été faite, Savièse par exemple n’aurait peut-être pas construit son Centre culturel du Baladin ou alors il l’aurait adapté aux besoins de toute la région sédunoise. Cela n’a malheureusement pas été fait et la Ville de Sion devra dans un avenir proche construire sa propre salle, dont les coûts estimés dépassent les 20 millions… Vous en conviendrez, en termes de gestion des derniers publics, il est possible de faire mieux. C’est ainsi qu’à Neuchâtel, la nouvelle salle de spectacle a été financée par les 29 communes de la région du Grand Neuchâtel. Il en a été de même pour le Grand Fribourg. Nous devons agir dans la même direction. Un autre constat plaide pour cela. Les grands centres – Sion par exemple en est un – gagnent sans cesse en importance en raison de la concentration effrénée des activités économiques, sociales et culturelles. Cela ne manque pas de poser de gros problèmes pour nos villes. La séparation des différentes fonctions telles que l’habitat, le travail, les achats, les loisirs etc. engendre une forte augmentation du trafic pendulaire. En d’autres termes, cela signifie que les charges d’infrastructures – d’importance régionale - qui sont assumées uniquement par les centres urbains vont prendre l’ascenseur. Ainsi, ce seront les seuls contribuables sédunois qui devront financer la construction de la future salle de spectacle mentionnée plus haut.

Il est grand temps que le canton et les principaux centres urbains valaisans se réveillent s’ils ne veulent pas manquer le train en marche. Il faudra pour cela encore une révolution des mentalités. Vite !

Jean-Pascal Fournier, Conseiller communal, Sion


retour

Initiatives à signer

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates