Square jean pascal fournier 059 recadre e

L’intégration des étrangers à Sion: des premiers résultats encourageants

S’intégrer dans un nouveau pays d’accueil, parler une autre langue, se familiariser avec des coutumes parfois étranges. Vous en conviendrez, cela n’est pas forcément évident. Cela demande surtout du temps et des efforts, non seulement de la part du nouvel arrivant, mais aussi de la société d’accueil. Alors, comment cela se passe-t-il près de chez nous ? Comme Président de la sous-commission des étrangers depuis 3 ans, je me permets de partager avec vous un premier bilan et quelques perspectives.

Des progrès notables

Ces dernières années, la Ville de Sion s’est réveillée et a pris de bonnes décisions dans le domaine de l’intégration des étrangers. Elle a d’abord créé un poste de préposée à l’intégration à 50 %. Cette fonction est occupée depuis le mois de juin 2006 par Céline Maye à qui il incombe la lourde tâche de mettre en œuvre la politique de la municipalité en la matière. La création de ce poste vient avantageusement compléter celui de M. Stéphane Germanier, enseignant dans les classes de la Ville de Sion qui fonctionne à 50 % comme coordinateur de la prise en charge des élèves de langues étrangères. La Ville a ensuite mis à disposition de la sous-commission des étrangers un budget afin de soutenir les projets favorisant l’intégration des étrangers. Auparavant, il n’y avait tout simplement aucune rubrique au budget pour de telles actions. Autre constat : chaque année, ce ne sont pas moins de 1500 nouveaux arrivants qui posent leurs valises à Sion. Or, jusqu’alors, rien n’était prévu pour favoriser leur installation. Pour combler cette lacune, la Ville a adopté un concept d’accueil et d’information des nouveaux arrivants qui se décline en trois phases : dans un premier temps, tous les nouveaux arrivants reçoivent une lettre de bienvenue avec des informations spécifiques, telles que les adresses des structures d’aide à l’intégration. Dans un second temps, notre préposée à l’intégration organise chaque mois des séances où des thèmes pratiques de la vie de tous les jours sont abordés. Dans un dernier temps, une soirée conviviale d’accueil est organisée une fois par année en présence des autorités politiques. La première séance qui a eu lieu le 28 février 2008 a été un franc succès.

Une diversité culturelle incroyable et sous-estimée

Un quart de la population sédunoise est étrangère et, réalité souvent ignorée, 106 nationalités la composent. Il n’y a pas de doute, Sion est bien une ville ouverte sur le Monde. Plus de 70 % de ces étrangers sont titulaires d’un permis C. Cela signifie que la plupart sont là depuis plus de dix ans, lorsqu’ils ne sont tout simplement pas nés en Suisse. Autant dire que ces personnes sont installées durablement en Suisse. Si nous ne constatons pas de gros problèmes de cohabitation, il faut regretter l’insuffisance des échanges entre les populations suisses et étrangères. C’est dans cette optique que la sous-commission des étrangers organise chaque deux ans les « Rencontres d’Ici et d’Ailleurs ». Cette année, la fête se déroulera les 29 et 30 août à la place des tanneries où différentes communautés étrangères régaleront la population de leurs spécialités culinaires.

Des moyens insuffisants

Des premiers pas importants ont été réalisés dans le domaine de l’intégration des étrangers. Il ne faut toutefois pas s’arrêter à mi-chemin. L’effort doit être renforcé si l’objectif assigné veut être atteint. La sous-commission des étrangers dispose aujourd’hui d’un budget annuel de 25'000.00 francs pour soutenir des projets d’intégration. Après 3 ans de fonctionnement, nous pouvons le dire : c’est nettement insuffisant. Les besoins sont là, nous devons y répondre. C’est une question de cohésion sociale. Le taux d’activité de notre préposée à l’intégration – 50 % - doit aussi être clairement augmenté si l’on veut éviter d’en faire un poste alibi tout en se privant de précieuses compétences. L’Alliance de gauche sédunoise défendra avec conviction le renforcement de notre politique d’intégration des étrangers.

Jean-Pascal Fournier, Conseiller communal, Président de la sous-commission des étrangers, Sion

Classé sous intégration

Fichier liés

L'intégration des étrangers...
retour

En images

Dès le début, les Verts se sont engagés en faveur d'une révision totale de la Constitution au travers d'une Constituante. Retour en image avec le débat ayant opposé Marylène Volpi Fournier (ex-députée verte et coprésidente du comité d’initiative) à Jérôme Desmeules (député, ex-coprésident de l’UDC du Valais romand).


Toutes les vidéos

Prochaines dates