Square raboud

L'ensemble des contributions publiques valaisannes (canton et communes) pour les pays en développement s'est élevé en 2004 à 358'000 francs d'après les statistiques de la DDC (Direction du développement et de la coopération). Les contributions de l'Etat du Valais se montent à environ 500'000 francs par an depuis 2001 d'après le Conseil d'Etat. Dans le meilleur des cas, cette contribution est légèrement supérieure à 0,01 pour cent du budget de fonctionnement du Valais (canton et communes).

La Confédération a atteint depuis 2004 l'objectif qu'elle s'était fixée au Sommet de Rio en 1992, à savoir consacrer 0,4 pour cent de son PIB à la coopération au développement. De nombreux cantons latins disposent d'une Fédération cantonale de coopération regroupant les ONG engagées dans la solidarité internationale. La Fédération genevoise de coopération (FGC) et la Fédération vaudoise de coopération (FEDEVACO) sont reconnues par leur canton et par la DDC (Direction du développement et de la coopération) et profitent ainsi de contributions fédérales et cantonales en appui des projets de leurs ONG membres.

La Fédération des ONG valaisannes de coopération (Valais Solidaire), créée en 2000, a réussi à obtenir un soutien de la DDC, après avoir persévéré et réussi à convaincre la Confédération des caractéristiques particulières valaisannes, à savoir la petite taille de ses ONG membres, en principe exclues des contributions fédérales. La DDC reconnaît la compétence de Valais Solidaire. C'est ainsi qu'elle délègue désormais les demandes de contribution faites par des ONG valaisannes à Valais Solidaire. Mais la DDC soumet dorénavant ses futures contributions fédérales à un apport cantonal voire communal, comme c'est déjà le cas dans les autres cantons latins.

L'objectif de Valais Solidaire, comme celui des autres fédérations cantonales, est d'améliorer la qualité des projets par une formation continue, et d'être un centre de compétences au service des ONG membres, des communes et de l'Etat. Les demandes de contribution des ONG membres pour soutenir des projets spécifiques sont analysées par une commission sur la base de critères reconnus et partagés par la DDC (implication de la population, fiabilité du partenaire, impact du projet, viabilité du projet...). Les avantages d'une collaboration de l'Etat du Valais avec la Fédération des ONG valaisannes de coopération (Valais Solidaire) sont multiples :

  • Valais Solidaire est déjà reconnue par la DDC;
  • la contribution cantonale gérée par Valais Solidaire est valorisée par une contribution équivalente de la Confédération (un franc du canton permettrait d'obtenir un franc de la Confédération);
  • Valais Solidaire assure un service (contrôle de qualité) aux communes et au canton, par une évaluation et un suivi des projets bénéficiaires;
  • Valais Solidaire devient un centre de compétence et de référence dans les questions de solidarité internationale.

Les signataires demandent au Conseil d'Etat:

  • d'élaborer un cadre légal concernant les projets d'aide et de coopération au développement;
  • d'augmenter sa contribution à l'aide et à la coopération au développement;
  • de collaborer avec la Fédération des ONG valaisannes de coopération (Valais Solidaire)

Fichier liés

Réponse du Conseil d'Etat à...
retour

Initiatives à signer

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates