Quel avenir pour l'aéroport de Sion ?

Square disero

Le 25 novembre dernier, le Département fédéral de la défense (DDPS) décidait de se désengager de l’aéroport de Sion. Si l’armée maintient sa présence à la caserne de Sion, elle abandonne l’aéroport, lequel deviendra pleinement civil. Cette décision laisse place à de nombreuses questions. Plusieurs options politiques et économiques s’offrent afin de définir l’avenir du site de l’aéroport et des activités qui s’y dérouleront. Toutes n’ont pas été étudiées, ni évaluées, voire même imaginées. Le rapport de l’EPFL de mai 2011 ne prend en considération qu’une de celles-ci, le développement de l’aviation civile (scénario 3), sans que l’analyse soit dans la situation actuelle suffisamment détaillée et concrète.

Le groupe des Verts propose que la Municipalité sédunoise étudie de manière objective et exhaustive les modèles d’avenir du site de l’aéroport de Sion, du point de vue notamment des coûts, de la création de places de travail, de la valeur ajoutée économique, des nuisances occasionnées, de la synergie possible avec d’autres activités ou projets sur le territoire de la commune de Sion et de l’aggloSION. Certaines questions préliminaires devraient trouver place dans cette étude, parmi lesquelles :

  • quel est le statut juridique de l’aéroport civil ?
  • l’armée a-t-elle des obligations à l’occasion de son départ ?
  • la privatisation ou un partenariat public-privé sont-ils envisageables ?

Lors de l’étude des modèles, le potentiel de valorisation économique, industrielle ou agricole d’une partie de la surface du site de l’aéroport devrait également être évalué de manière complémentaire, en tenant compte du plan directeur communal accepté par le Conseil général.

Parmi les modèles possibles, 3 au moins méritent d’être étudiés :

  • le maintien des activités civiles actuelles ;
  • le développement des activités civiles, y compris les vols d’affaires ;
  • la réduction des activités civiles aux vols de plaisance avec une orientation sur le tourisme de niches et aux secours en montagne. A ce titre, les modèles économiques de Lausanne-Blécherette et de Berne-Belp peuvent offrir des solutions à considérer.
Classé sous economie / tourisme

Fichier liés

Postulat aéroport
retour

Initiatives à signer

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates