Produits phytosanitaires utilisés par la voirie

Square monthey lesverts cretton nathalie

Est-ce que les employés communaux formés par la CIPEL diminuent-ils l’utilisation des produits phytosanitaires en les remplaçant par des produits naturels ? (question posée le 8 avril 2013) La commune nous répond, que si les employés ont suivi des cours leur permettant d’économiser des produits et en plus, de protéger l’environnement, ils devraient mettre en application ce qu’ils ont appris. La commune se renseignera et nous donnera des informations complémentaires lors de la séance plénière suivante. Complément de réponse le 17 juin 2013 La commune complète la réponse donnée le 8 avril : en 2011 et 2012, 3 employés de la voirie ont suivi un cours intitulé: « Les bordures de route et les espaces verts, un entretien avantageux écologique dans les communes ». Ces cours permettent de sensibiliser le personnel à l’importance de limiter l’utilisation justement de ces produits phytosanitaires et puis de favoriser le désherbage mécanique. Donc à Collombey, déjà 3 personnes savent comment utiliser ces produits phytosanitaires et savent qu’ils doivent les utiliser de façon modérée. De plus les quantités de ces produits ont été réduites, dans la commune, de moitié depuis 2009, et le nouveau chef d’équipe de la voirie, M. Vincent Daven, va suivre cette formation complète en 2014. Les Verts s’étaient référés à un document de la Confédération Suisse, avec l’aide de l’OFEV, (l’office fédérale de l’environnement) et l’OFAG (l’office fédérale de l’agriculture), publié cette année 2013, concernant justement l’utilisation de ces produits phytosanitaires dans l’agriculture, entre autre. Ce document comporte 56 pages à ce sujet. Dans ce document, le chapitre intitulé: « Interdiction et restriction de l’utilisation des produits phytosanitaires » a retenu effectivement notre attention. En effet, dans ce chapitre il est mentionné qu’il est interdit d’utiliser des herbicides sur les toits, les terrasses, sur les emplacements servant à l’entreposage, sur les routes, les chemins et les places et à leurs abords, ainsi que sur les talus et les bandes herbeuses le long des routes et des voies ferrées. C’est un document officiel. A la demande de la commune nous transmettons, avec grand plaisir, le document en question, afin qu’elle en prenne connaissance. La commune nous certifie qu’elle travaillera avec la voirie pour l’application de ces directives. (nous en relancerons la commune lors de la séance plénière de février)

Classé sous environnement

retour

Initiatives à signer

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates